Sukkwan Island- David Vann

J’ai enfin lu ce livre que pas mal de gens sur la blogosphère ont aimé.

Oups, moi aussi j’ai été conquise : par l’ambiance prenante du livre, par le décor complètement somptueux, par les personnages.

Ils sont deux, un père (Jim) et son fils de treize ans (Roy). Ils décident de se poser dans une île presque déserte au sud de l’Alaska.

Il faut pêcher, chasser, se protéger des ours, se faire des réserves de nourriture pour survivre dans ce milieu hostile. Que sont-ils venus chercher l’un et l’autre ? Que veulent-ils se prouver pour avoir accepté cette vie si dure ?
Le père semble être un homme qui ne sait pas ce qu’il veut, en dehors du plaisir de la chair. Son fils, un ado, plutôt équilibré comprend vite qu’il ne pourra pas faire grand chose pour cicatriser les plaies de son père. Pourtant l’un et l’autre choisissent de rester, de s’épauler dans cette nature de jour en jour plus hostile. Jusqu’à quand ?

Roy luttait pour rester à la hauteur de son père et ne pas être séparé de lui. Il savait que s’il le perdait de vue l’espace d’une minute, son père ne l’entendrait pas crier, qu’il s’égarerait et ne retrouverait jamais le chemin de la cabane. Observant l’ombre noire qui bougeait devant lui, il prit conscience que c’était précisément l’impression qu’il avait depuis trop longtemps ; que son père était une forme immatérielle et que s’il détournait le regard un instant, s’il l’oubliait ou ne marchait pas à sa vitesse, s’il n’avait pas la volonté de l’avoir à ses côtés, alors son père disparaîtrait, comme si sa présence ne tenait que la seule volonté de Roy.

———————————————————————————-
D’autres avis

Biblioblog : Laurence est envoûtée par le récit

Liliba : coup de coeur

stephie mille et une pages

ICB sous le choc, et interview de l’auteur

Publicités
Cet article, publié dans Lectures, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Sukkwan Island- David Vann

  1. In Cold Blog dit :

    Bienvenue dans le club des inconditionnels 😉

  2. **Fleur** dit :

    Un coup de coeur pour moi également !

  3. Fransoaz dit :

    C’est un plaisir de découvrir un blog en sachant à qui « qu’on cause ». Je suis enchantée d’avoir fait votre connaissance dimanche.
    Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire ce livre mais il devrait se trouver dans toutes le bonnes bibliothèques, je suppose.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s