La maladie de Sachs-Martin Winckler

Bon d’accord ce roman n’a rien d’une nouveauté… Publié en 1998 … il a aussi eu le prix du livre Inter la même année …

Je l’ai moi aussi lu en 1998 … j’avais envie de me replonger dedans…
En 1998, j’étais une très jeune étudiante se posant des questions sur sa vie, son avenir, ses envies … et ce livre a permis de confirmer certaines attractions pour le monde soignant,
l’écoute…



Qu’est ce que c’est la maladie de Sachs ?
Celle d’un médecin qui cherche à soigner ses patients ? Celle d’un médecin qui cherche à soigner ses peines, ses doutes à travers ses patients ? Celle de l’envie de partager, d’aider les gens
dans l’écoute ? Un accompagnement médical de haute voltige ?
Curable ? incurable ??

C’est au « je » que cette maladie nous est contée.
« je » pouvant tour à tour être la voisine du médecin, sa secrétaire, ses amis, ses patients, ou le médecin lui même. Les regards se croisent, les questions se chevauchent, se répondent, les
personnages se précisent petit à petit. Et la monde de Sachs prend vie.

Alors ??
Les émotions ressenties en 2010 ne sont pas les mêmes, mais j’ai encore une fois beaucoup aimé :

                                – En
1998, j’avais retenu un hymne à la médecine générale, à l’écoute,
                                  
à l’amour
                                 –
En 2010 : ce ne sont pas les mêmes passages qui m’ont parlé.
                                  
J’y ai entendu cette fois quelque chose de plus généraliste :
                                  
un hymne à l’humanité dans son ensemble avec une envie aussi pour 
                                   l’auteur
de dénoncer une médecine « différente » dont il se demande
                                   
si elle est compatible avec le monde actuel (rentabilités, patients côtés
                                   
en maladie pour faire des sous).

Le passage du « secret » m’a plus de la même façon…

J’ai encore une fois dévoré ce roman. CONQUISE !!!

Et ?
Il existe une adaptation du livre en film … que je n’ai pas encore vue (honte à moi, avec Dupontel que j’aime bien : doublement honte à moi)

De Winckler, j’ai aussi lu « les trois médecins » que j’avais aussi très apprécié et « la vacation » un court roman sur une vacation dans un centre d’IVG (très intéressant … dans mon souvenir
toujours).

Plus d’infos sur le site de Winckler lui même.


D’autres avis

L’ivresques

Cécile de quoi de neuf nous parle
de la vacation
.

Publicités
Cet article, publié dans Lectures, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La maladie de Sachs-Martin Winckler

  1. valérie dit :

    J’avais bien aimé le film mais je ne connais pas encore cet auteur.

  2. keisha dit :

    Lu deux fois, et dévoré -adoré!

  3. Mathilde dit :

    J’ai « le choeur des femmes » dans la PAL, je compte lire aussi la maladie de Sachs.

  4. Ping : En souvenir d’André-Martin Winckler | mademoiselleorchidee

Les commentaires sont fermés.