La première épouse-Françoise Chandernagor

J’ai emprunté ce livre à la médiathèque, il était utilisé comme référence dans le livre de Sylvie Brunel.

L’histoire est similaire, une femme est quittée par son mari, l’histoire de la séparation, l’histoire de cette femme au cours du processus de séparation.

C’est le deuil de la relation avec son mari et la renaissance lente et douloureuse de Catherine (la femme) que nous offre l’auteure. Il n’y a pas d’agressivité, mais beaucoup d’amertume, de
dégout face à la situation. Puis, comme les saisons qui passent, le soleil revient en même temps que Catherine commence à y voir plus clair dans sa tempête.

 

Un livre presque comme une confession, au style précis (parfois trop) et littéraire sur une rupture difficile et sur une renaissance.

L’homme de ma vie ne sera pas l’homme de ma vieillesse. Je me le répète pour m’en persuader.
Pourtant, tu sais, j’aurais bien voulu te voir vieux. Moi qui ai tant aimé tes cheveux roux, il me semble que j’aurais aimé tes cheveux blancs… Mais, je me projetais dans un avenir trompeur ;
j’imaginais de logues soirées devant un feu de cheminée, des promenades sur les falaises d’Irlande, de vieux disques écoutés ensemble (« Gainsbourg, tu te souviens ? »), de bons livres lus à la
lueur rose des lampes dans de profonds canapés, et des petit-enfants roux qui s’endormaient sur nos genoux…
Soyons francs : ce futur tranquille ne te ressemblais pas.

Publicités
Cet article, publié dans Lectures, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La première épouse-Françoise Chandernagor

  1. valérie dit :

    Si je n’ai pas spécialement envie de ce livre, cet extrait me touche et me parle. Je crois fortement en l’idée de vieillir avec celui qu’on aime à ses côtés, et donc de vieillir ensemble, comme une
    preuve d’amour, voire de lui tenir la main au moment final (le mien ou le sien) . Pas très gai tout cela, mais essentiel.

  2. Liliba dit :

    Est-ce que ça n’a pas un peu vieilli ?

  3. super livre ,j’habite dans la comune des chandernagor bonne journée

Les commentaires sont fermés.