Les sirènes de Bagdad-Yasmina Khadra

Pour vider ma PAL, de façon conjointe à Jules  et Stephie.  

L’histoire d’un jeune irakien issu d’un village isolé, loin de Bagdad et de son tumulte.

Pourtant, un jour, la guerre le rattrape : un attentat dans un terrain voisin du sien, des américains qui tâchent l’honneur de son père et, il se sent pris d’une mission : laver cet
honneur
. Dans cet Irak de la ruralité et de la tradition, cela ne se fait qu’avec le sang.

Enragé, hargneux, contre l’occident, le voici parti dans une quête folle…

Il va vers Bagdad pour assouvir sa mission… qui rejoindre les pro-occident ? les autres ?

 

C’est un livre dur, qui parle d’une triste réalité, celle du fanatisme en tout genre.

L’auteur y aborde aussi les souffrances des peuples mal menés par des guerres qu’ils ne comprennent plus : qui est le méchant ? L’américain ? Le fanatique qui tue sans
penser ?

Qui sont les responsables ?

 

Des mots simples, pour une histoire difficile.

J’ai eu un peu de mal à entrer dans la quête du jeune homme, à être touchée par lui.

Peut-être que ces histoires ne sont pas vraiment pour moi (j’avais eu du mal avec De Niro’s game- Rawi Hage qui parlait aussi
de guerre)…

 

D’autres avis

Gambadou

Florinette

Saxaoul

A l’ombre du cerisier

 

Publicités
Cet article a été publié dans Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les sirènes de Bagdad-Yasmina Khadra

  1. Jules dit :

    Je ne suis pas très guerre non plus, mais on dirait que la belle plume de Khadra est venu à bout de mon envie d’abandonner le livre!

  2. Stephie dit :

    Bon, je l’ai lu avec vous aussi. Même si j’ai aimé ce n’est pas mon préféré de la trilogie.

  3. saxaoul dit :

    Moi aussi j’ai eu du mal avec « De Niro’s game ». Par contre, je suis rentrée beaucoup plus facilement dans les romans de Yasmina Khadra. Sur le même sujet, ou presque, mon auteur préféré reste
    Khaled Hosseini.

Les commentaires sont fermés.