La petite fille de Monsieur Linh- Philippe Claudel

Objectif PAL
4/56



—————————————————————————————————————



C’est un vieil homme debout à l’arrière d’un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère, et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le vieil homme se nomme
Monsieur Linh. Il est seul à savoir qu’il s’appelle ainsi car tous ceux qui le savaient sont morts autour de lui.
Debout, à la poupe du bateau, il voit s’éloigner son pays, celui de ses ancêtres et des ses morts, tandis que dans ces bras l’enfant dort.

EXIL
SOLITUDE
INCOMPREHENSION
TRAUMATISME DE GUERRE
RENCONTRE
AMITIES
REFUGIES
VIEILLESSE
FOLIE
?

autant de thèmes abordés dans ce court roman au style sobre.
Je n’ai pas vraiment accroché à la fin que j’ai sentie venir.
A découvrir quand même.

Philo, Tamara, Lillounette, Karine, Sylvie, Fashion, Papillon, Kalistina, Le Bibliomane, Cathe, Solenn, Amanda Marguerite
Jules
Biblioblog

Sur ce blog du même auteur
Le café de l’Excelsior-Philippe Claudel

Publicités
Cet article, publié dans Lectures, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour La petite fille de Monsieur Linh- Philippe Claudel

  1. In Cold Blog dit :

    Comme tu le dis, c’est vraiment dommageable pour le récit qu’on puisse voir venir la fin dès la moitié du roman. Du coup, tous les « effets » d’intrigue sautent aux yeux, l’histoire parait trop fabriquée, se résume presque à un exercice de style et tout le reste (les thèmatiques évoquées comme les réfugiés, la vieillesse, la solitude…) passe au second plan…Moi aussi, j’avais été très déçu par ce roman. Surtout que je sortais tout juste des Ames grises que j’avais beaucoup aimé.

  2. Jules dit :

    À ce que je vois, je ne suis plus la seule à ne pas avoir été impressionnée par ce livre! OUF!

  3. valérie dit :

    ah , je croyais que c’était un chef d’oeuvre au vu des billets déjà lus. Bon, je l’oublie alors.

  4. Fleur dit :

    Pour moi c’est un vrai coup de coeur, j’en suis ressortie les larmes aux yeux

  5. Cynthia dit :

     » Le monde sans les enfants » est dans ma PAL du mois,  » Le rapport de Brodecq » dans celle du mois prochain et  » Les âmes grises  » devraient suivre aussi alors heu…merci pour ce billet que je relirai certainement dans 4 mois 😉

  6. Stephie dit :

    On m’a raconté la fin… du coup…

  7. bzzz dit :

    Je l’emprunterai à ma mère, à qui je l’avais offert pour Noël pour le lire… J’avais beaucoup aimé « Les âmes grises »… un peu déprimant quand même lors de mon enfermement forcé…

  8. bzzz dit :

    J’ai du me forcer à lire les premiers chapitres du rapport Brodeck parce que je trouvais cela compliqué, difficilement compréhensible… Mais je l’ai terminé et je ne le regrette pas: c’est un magnifique livre qui oblige à admettre que les petits malheurs du quotidien ne sont que des broutilles. Mais aussi qui met encore plus en colère quand ceux qui faisaient partie des victimes deviennent aussi intégristes et bornés que les anciens bourreaux…

  9. deparlà dit :

    effectivement, tous ces mots écrits en gros et en gras ne donnent pas envie malgré ton « quand même »!

  10. enna dit :

    C’est marrant, je n’ai pas le souvenir d’avoir deviné la fin en cours de lecture…J’avais bien aimé, mais je n’y ai pas trouvé la substance du « rapport de Brodeck » ou des « âmes grises »…Ce n’est pas mon préféré mais Philippe Claudel reste un des mes auteurs « à suivre ».

  11. Ce live ne fait pas le poids face aux âmes grises qui est tout simplement exceptionnel

  12. Anjelica dit :

    Pour moi, ce fut vraiment un coup de coeur

  13. calypso dit :

    Une déception pour moi !

Les commentaires sont fermés.