L’orgasme on s’en fout-Sophie Bramli

J’ai reçu ce livre des éditions La Martinière dans le cadre de l’opération masse critique de Babélio.
Le titre est totalement « tape à l’oeil » pour un ouvrage
qui parle tout bêtement de sexualité féminine…
L’idée de base est celle si : il n’y a pas de sexualité féminine épanouie sans plaisir et désir et malgré la « libération » de la femme, cette dernière semble toujours se limiter en matière
de sexualité.
Le carcan social et religieux pousse les femmes à vivre leur sexualité dans le seul but reproducteur et à se sentir coupables de leur désir sexuel (on rejoint l’écrit de Michel Onfray, le souci des plaisirs).
Le livre tente de donner des pistes pour aider la femme à comprendre puis dépasser ses tabous… en se sentant bien dans son corps, n’ayant pas peur de lui, en ayant recours aux divers « outils »
d’éveil sexuel (masturbation, jouets, livres, films…). La femme doit accepter d’être Femme (amante, mère). Le livre se base sur quelques témoignages de femmes, d’écrits sur le sujet.

Je n’ai pas vraiment aimé ce livre que je considère comme un catalogue des bonnes techniques pour s’épanouir (l’idée est de sortir des idées préconçues, mais pour ma part je trouve que l’on se
rapproche des magazines féminin). Je déplore que les références ne soient pas toutes citées en fin d’ouvrage. J’ai eu l’impression que le deuxième but de livre était de me faire aller sur un site
internet (qui lui est cité à multiples reprises).
Je n’ai pas trouvé ce livre « novateur » comme il se dit être.

D’autres avis
L’aube du féminin

Publicités
Cet article a été publié dans Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour L’orgasme on s’en fout-Sophie Bramli

  1. liliba dit :

    On s’en fout, on s’en fout, c’est un peu vite parler, je trouve ;-))Eh bien tu as coché de sacrés choix chez Babelio… J’avais vu le titre, mais j’ai toujours peur de tomber sur des livres un peu racoleurs plus que sur de la psycho ou de la sociologie, ce qui m’intéresse véritablement. Mais le coté « article de Elle (ou Marie-Claire/Cosmo ou autre) ne m’attire pas vraiment… Pas besoin de relire des poncifs et d’entendre des conseils et remèdes de bonnes-femmes sur le sujet, à moins que cela ne soit traité avec énormément d’humour, ce qui ne semble pas être le cas ici…

  2. Perle de Lune dit :

     j’avoue que me sens intimidée par ton commentaire, du coup je me trouve vachement vieux jeux… mais merci pour avoir mis mon avis en lien, ce qui veut dire que ce n’est peut-être pas si naze que ça  mais bon, je suis un peu newbe dans le milieu, et c’est vrai que c’est un livre qui n’est pas forcément libérateur pour des femmes déjà libérées mais je ne sais pas si on peut vraiment l’associer à des magasines anti libérateurs (genre Elle et tout et tout)… Bon, après, je ne lis pas ce genre de magasine (non, même chez le médecin…) donc je ne peux pas vraiment comparer… Du coup je me sens bête ^^’
    mais bon, c’est intéressant d’avoir un avis totalement oposé, ça signifie qu’il y a mieux ! Est-ce que ce serait trop demander des références « mieux » ou du moins d’un niveau supérieur ? 

  3. Perle+de+Lune dit :

    je sais qu’il n’y a pas de bon ou mauvais avis, mais c’est vrai que je n’avais pas pensé que ça aurait pu ne pas percuter de la même manière qu’à moi aux autres… comme quoi, on en apprend tous les jours  à chacun son livre révélateur  et puis à défaut de ne pas avoir de conseils féminins directe, je me penche beaucoup sur les livres et c’est vrai que celui-ci, pour une première approche, m’a beaucoup parlé. m’enfin bon, je fais mon petit chemin, et je suis d’accord avec toi qu’il faut savoir prendre soin de soi pour soi, et c’est ce que toutes les femmes nous avons trop tendance à oublier …

Les commentaires sont fermés.