L’ombre du vent- Carlos Ruiz zafon


Attention : coup de coeur …

lire_autour_du_monde

Premier livre lu dans le cadre du challengie « lire autour du monde » initié par Enna…

Un livre excellent qui nous transporte dans le Barcelone d’après guerre, dans les livres et leurs secrets, dans les sentiments (amour, haine, amitié, …), dans le bonheur d’être lecteur …
Une histoire entre le roman d’aventure, la tragédie, le policier, … j’ai presque failli loupé un train prise dans l’histoire …

– Ca en fait des pages, hien ? dit-il.
– C’est un livre : ordinairement, les livres ont un certain nombre de pages. En quoi puis-je vous aider, monsieur ?
L’individu remit le volume à sa place et acquiesça d’un air écoeuré, en ignorant ma question.
– C’est bien ce que je dis. Lire, c’est pour les gens qui ont beaucoup de loisirs et rien à faire. Comme les femmes. Quand on doit travailler, on n’a pas de temps pour la faribole. Dans, la vie,
faut trimer. Vous n’êtes pas d’accord.

Un livre trés riche, qu’il faut avoir lu (ce n’est que mon avis …)

– Il s’agit d’une histoire de livres
– de livres ?
– De livres maudits, de l’homme qui les a écrits, d’un personnage qui s’est échappé des pages d’un roman pour le bruler, d’une trahison et d’une amitié perdue. Une histoire d’amour, de haine et de
rêves qui vivent dans l’ombre du vent.

Pour ne pas en dire trop, mais en parler quand même … Je peux vous raconter ça :

Dans le Barcelone d’après guerre, Daniel rencontre Julian Carax par hasard en choisissant un livre dans une mystérieuse bibliothéque.

Ce lieu est un mystère, Daniel, un sanctuaire. Chaque livre, chaque volume que tu vois, a une âme. L’âme de celui qui l’a écrit, et l’âme de ceux qui l’ont lu,
ont vécu et rêvé avec lui; Chaque fois qu’un luvre change de mains, que quelqu’un proméne son regard sur ses pages, son esprit grandit et devient plous fort.

Choisit-il vraiment ce livre par hasard ? Il se met en quête d’en savoir plus sur ce mystérieux écrivain…
Nous suivons Daniel dans ses recherches ce qui nous plonge dans la vie de Julian et ses amis de l’époque …

Petit passage pour la normande et cuisinière que je suis …
Antony Fortuny (le père de Julian) croyait encore qu’une partie des déficiences du garçon venait de son régime, trop marqué par les habitudes culinaires
françaises de sa mère. Il était bien connu que l’excés de beurre conduisait à la ruine morale et abrutissait l’entendement. Sophie se vit interdire à tout jamais de cuisiner au
beurre.


Daniel grandit, tombe amoureux … et le lecteur troublé peut voir dans la vie de Daniel le miroir de la vie de Julian … Qui est vraiment Julian ? Daniel et Julian ont-ils vraiment le même destin
?

D’autres avis
Allie enhousiaste
Un carnet sur mon chemin , la citadelle des livres emballés
Carnets de lectures et deslivres et des heures mitigés
Laetitia a aimé
la conjuration des livres … vénére le livre !
Karine de
moin coin lecture adore

Publicités
Cet article a été publié dans Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour L’ombre du vent- Carlos Ruiz zafon

  1. In Cold Blog dit :

    Je n’ai encore jamais lu de commentaires négatifs au sujet de ce livre. Il va vraiment falloir que je me décide à le passer de ma LAL à ma PAL 🙂

  2. sylvie dit :

    ouuuuuuu il faudra me le prêter par l’intermédiaire de l’omolunète ;-))si tu veux bien…

  3. sylvie dit :

    merci et bon carnaval !!!

  4. enna dit :

    Carte postale bien reçue et affichée!
    Je pense que je vais me mettre sur la liste d’emprunt de ce livre après Sylvie car il est sur ma PAL depuis longtempes et ce que tu en racontes me fait encore plus envie!

  5. Ouh la la comme ça me brûlait de lire cette carte postale mais je suis (en tandem avec Messaline) à quelques jours de finir mon voyage dans le même coin et avec le même livre.
    Je reviendrais quand je l’aurai fini, ce qui ne devrait tarder (j’ai même envie de lire directement la fin là!)

  6. anjelica dit :

    Il faut absolument que je le lise en 2009 autrement les cop’s font finir pas me maudire !

  7. Quichottine dit :

    C’est ce billet qui m’a permis de te rencontrer… Je reviendrai sans doute. J’aime bien la façon dont tu présentes tes lectures.

Les commentaires sont fermés.