Ligne 13 – Un matin 8h30

Avant, arrière, gauche, droite, avant, arrière, avant, arrière. Arrêt. Gauche, droite, avant, arrière,
avant. Arrêt.

Leurs corps si proches bougent en harmonie.
Leurs mains se frôlent.
 Leurs souffles se mélangent.
Avant, arrière. Arrêt. Gauche, droite, avant, arrière, avant. Arrêt.
Les mêmes oscillations, les mêmes frémissements.
Leurs regards se croisent, s’épient, se fuient.

Ils dansent au même rythme… héros involontaires de la valse héroique d’une rame de métro surchargée…

Toujours dans l’esprit de ce que fait Laetitia.

Publicités
Cet article, publié dans Jeux de mots, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Ligne 13 – Un matin 8h30

  1. sylvie dit :

    Jolie valse sensuelle!les écrits de Laetitia sont subtils(les tiens aussi ;-))..A moi : Loin, très loin, près, tout près ;les vagues clapotent au bord, la mer repart dans l’écume. Chaude, tiède, froide, glaciale ; l’eau pénètre ma peau, dans un océan de tritesse, je me débats dans mon bocal.

  2. Je ne pense pas que Place des fêtes soit sur la ligne 13 mais cette réponse à mon portrait chinois de février te vaut d’avoir gagné un livre…

Les commentaires sont fermés.