Mari et femme-Régis de Sa Moreira


      Un homme
                                        
  Une femme
                                                                              
Une séparation

et…
        Le cours de l’histoire qui change :
Au réveil, l’homme se retrouve avec le corps de sa femme et la femme avec le corps de son mari… et chacun garde son esprit…
C’est un lundi matin et tu es dans le métro. Tu as passé tout le week end à décider avec ta femme de votre séparation et tu déplaces dans son corps pour te
rendre à son bureau.

Expérience étrange qui transforme un écrivain en mal d’inspiration aimant cuisiner et faire la vaisselle en une femme critique dans une maison d’édition… et le corps de la femme, habitué aux
feuilles de salade et autres diétes en tout genre, se transforme et gagne en rondeurs à coups de hamburgers-frites.
Inversement, le corps de l’homme se remet au sport (pompes la matin) et au régime diététique …

Le silence règne dans votre cuisine;
Ta femme t’observe écoeurée remplir son corps de chips et de bière, tu plains le tien qu’elle rationne de tofu et de thé vert.

De la poche de ta robe de chambre, ta femme sort une plaquette de pilules et la pose devant toi. ..

Des scènes truculentes, la première fois que se couple fait l’amour, la première fois que notre homme a ses règles …

Cette transformation permet surtout à l’un et l’autre des personnages de mieux se comprendre et de gagner dans l’écoute de l’autre.

J’ai bien aimé l’humour. Certaines idées sont trés intéressantes, mais j’ai trouvé la fin un peu précipitée et trop « facile »… peut être aurait-il pu arriver d’autres péripéties à nos
héros …
Un roman qui se lit trés facilement et vite …

Un auteur à découvrir.

D’autres avis
chez Lily
Chez les jardins d’Hélène
Chez Amanda
Meyre
Chez la biblitothèque du Dolmen
Chez artsouilleurs
Chez mon coin lecture

Publicités
Cet article a été publié dans Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Mari et femme-Régis de Sa Moreira

  1. Karine :) dit :

    J’ai passé aussi un bon moment de lecture avec ce livre. Contrairement à toi, je trouvais que c’était suffisant, à la fin du roman et que plus long, ça aurait été trop! Mais ça, c’est moi!

  2. J’ai trouvé que ce roman était une véritable prouesse d’auteur! Vraiment pas évident de jongler avec les pronoms et le cerveau de l’un et de l’autre s’en s’emmêler les pinceaux lol! Et c’est effectivement un auteur à découvrir! J’ai beaucoup aimé aussi Le libraire qui est dans un genre différent encore.
    (bravo pour ta définition loufoque de sybarite au passage lol)

  3. bzzz dit :

    Dommage que ce soit si court. L’écriture en fait un roman original,rythmé, lèger et drôle… Mais le sujet oblige à la réflexion: comment comprendre l’autre? La méthode proposée est radicale: se retrouver dans la peau de l’autre… Ici,l’échange se passe à l’intérieur d’un couple en cours de séparation. L’intégration du corps masculin semble poser moins de difficultés. Comme quoi, même en France en 2009, être une femme reste un art complexe…

Les commentaires sont fermés.